dimanche 24 juin 2018

les élèves de première année de Batxibac du lycée Olivar Gran de Figueres au CMEF à Cap d'Ail


Séjour au CMEF de Cap d’Ail


Cette année a été une grande année de découvertes et partages. Les élèves de première année de Batxibac du lycée Olivar Gran de Figueres ont été très heureux de présenter leur création théâtrale, l’adaptation d’Antigone de Jean Anouilh, tout d’abord au concours de l’APFC à l’Institut français de Barcelone, encore plus enthousiastes pour avoir gagné le premier prix et euphoriques à l’idée d’aller aux rencontres de théâtre Jean Cocteau de Cap d’Ail.

Nous y sommes allés en minibus et y sommes arrivés le lundi 21 mai en fin d’après-midi, juste à temps pour découvrir le centre et descendre sur le bord de mer et découvrir le littoral. Le soir, nous avons partagé la soirée avec un groupe d’Italiens qui faisaient un séjour linguistique et les animateurs ont proposé une activité ludique autour de la musique. Ils ont tous activement participé au concours et nous avons beaucoup ri.

Le lendemain, dans la matinée, les groupes qui participaient aux Rencontres Théâtrales Jean Cocteau arrivaient. Le mauvais temps nous a obligés à changer l’ordre des activités et nous  avons commencé par les ateliers d’improvisations. Nous avons eu grand plaisir à découvrir le  soir leurs créations.

Le lendemain matin, pendant que les autres établissements faisaient leur répétition générale, nous avons profité pour aller faire un saut à Monaco : une très jolie promenade le long de la mer ! Et en plus, avec le soleil !

L’après-midi, tous allaient enfin représenter leur œuvre. Les Catalans allaient ouvrir le bal au théâtre grec qui surplombe la mer ! Nous avons dû raccourcir la pièce car avec les changements  l’organisation, le temps nous était compté. Cela a été un peu frustrant (il y a des élèves qui tout simplement n’ont pas pu jouer…) mais cela a été une expérience enrichissante: la pièce est un travail d’équipe. Nous avons eu grand plaisir à partager notre Antigone dans cet endroit magique ! Nous avons également pu apprécier à leur juste valeur les créations des autres établissements qui ont une longue trajectoire théâtrale.

Une fois la remise des prix terminée, il a fallu reprendre le bus pour revenir sur Figueres… Une grande expérience avec juste un goût de trop peu !


Fanny Jacquot

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire